Organisme de formation agréé DGAC depuis 2018, nous avons remarqué que nos apprentis télépilotes se posaient de nombreuses questions. Notamment concernant l’assurance de leur activité drone et les autorisations de décollage.

Alors nous avons retroussés nos manches et tentez de répondre à ces besoins.

Première réponse : Couvrez-vous bien !

A titre de loisir les assurances sont aujourd’hui à jour et peuvent vous proposer d’ajouter votre activité drone à votre assurance Responsabilité Civile (souvent inclus dans votre assurance habitation) pour quelques dizaines d’euros par an.

Pour les pilotes professionnelles la tâche est plus ardue, et il faudra parfois s’armer de patience car les assurances ne sont pas toutes bien rodées aux risques du métier.

Pour vous donner une idée nous a proposé des devis allant de 150 à 450 € par an. Cela pour des activités de télépilotes de drone ou de photographe utilisant un seul drone. Certaines assurances cette nuance peut beaucoup changer le devis et la compréhension du conseillé.

Il existe bien sur des assurances spécialisées qui vous approcherons sans doute très rapidement dès que vous aurez ajouté la mention « télépilote » sur votre profil LinkedIn.

A vous de faire le tri.

Une bonne nouvelle dans un futur proche…

Dans un futur « proche », nous serons en mesure de vous mettre en contact avec une assurance (de renom) qui pourra vous faire un contrat adaptés à vos besoins de télépilotes, et qui sera à votre écoute sur votre travail au quotidien.

Dès que ce sera prêt vous en serez bien sûr informés… avec une nouvelle intéressante pour le développement de Droneez.

En attendant nous avons un conseil à vous donner ! Si vous souscrivez une assurance, faites surtout attention aux montants couverts et aux petites lignes en annexes qui pourraient exclure certaines couvertures.

Si vous ne faites que des photos de mariages ou d’habitations pas besoin de gros montants, en revanche si votre crédo ce sont les musées ou les monuments historiques… attention à ce que votre assurance couvre bien l’ensemble des dégâts possibles.

Lorsque vous enverrez votre drone dans les vitres d’un monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ou dans une œuvre de Picasso vous serez très content que ce soit l’assurance qui prenne en charge l’intégralité des dommages.

Deuxième réponse : Décollage facile avec CLEARANCE

 

En aéronautique une clairance (en anglais « Clearance ») est une autorisation délivrée par un organisme du contrôle de la circulation aérienne qui garantit que vous pouvez manœuvrer dans la zone sans danger.

Création & Offre

Et CLEARANCE c’est le nom choisi par la start-up parisienne avec qui nous sommes fières de vous annoncer un nouveau partenariat. Fondée en 2017 par Florent Mainfroy et David Miret, des anciens d’AIRINOV une société pionnière dans la conception de drones agricoles.

Elle propose des services d’aides administratives aux demandes de décollages de drones auprès des préfectures et des DSAC (Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile).

Ils proposent notamment un abonnement pour l’accès à une carte qui vous indiquera toutes les contraintes et points bloquant à prendre en compte lors de votre demande de décollage ! Cela vous permettra de trouver le meilleur point de décollage pour votre vol.

Une simplification concrète

Plus que juste pratique, cela vous évite de vous croiser toutes les données sur les cartes OACI et les NOTAM pour savoir si la RTBA est activée et que… bref vous l’aurez compris ça vous simplifie la vie d’avoir une carte unique avec toutes les informations utiles en un seul clic.

Un exemple

Pour vous montrer un exemple nous avons lancé une demande pour un décollage de notre local au 17 rue Hoche à Malakoff, situé dans une zone rouge (la P25, pour Prohibited 25).

CLEARANCE nous annonce alors de faire attention aux points suivants : nous sommes en agglomération, proche de différents aérodromes & héliports (Orly, Hélistation de l’hôpital de Clamart et d’Issy-les-Moulineaux), etc.

Le Graal

Cette start-up propose également de s’occuper des demandes de décollage à déposer aux Préfectures et à la DSAC à votre place, le fameux Cerfa 15476*02 ! Celui qui s’apparente parfois au laissé-passé A38 de la maison qui rend fou d’Astérix si vous avez le bonheur d’avoir une mission à effectuer dans Paris intramuros.

Du coup avec CLEARANCE fini les prises de tête avec nos amis de la préfecture, vous pouvez (enfin) vous concentrer sur votre cœur de métier de vidéaste : faire des prises de vues (par drone), les dérusher et les monter, enjoy !

 

Afin de toujours connaître l’actu DRONEEZ nous vous invitons à liker 

notre page Facebook et à vous inscrire à notre newsletter !

Mille mercis pour votre fidélité !

 

Que le drone soit avec vous!
L’équipe DRONEEZ

 

Laisser un commentaire